Standards

Les langues au musée

Le travail bénévole englobe toutes les formes de tâches non rémunérées et librement choisies, en dehors de sa propre famille, et s’effectue sur une base temporaire. Il diffère donc du travail rémunéré aux conditions du marché, généralement appelé activité professionnelle.

Travail bénévole et honorifique Centre Dürrenmatt Neuchâtel, © AMS, Dominic Büttner
Centre Dürrenmatt Neuchâtel, © AMS, Dominic Büttner

La Suisse a une longue tradition en matière d’engagement bénévole et honorifique. Près d’un quart de la population suisse âgée de plus de 15 ans donne de son temps dans des structures associatives et organisationnelles. Une personne sur dix oeuvre à titre honorifique, en occupant une fonction choisie, sur la base formelle du bénévolat. Trouver l’équilibre entre professionnalisme, bénévolat et fonction honorifique exige beaucoup de finesse. Bien des musées n’auraient pas pu mener à terme leurs projets ni les gérer sans l’aide de bénévoles. Certains musées ne peuvent survivre que grâce aux collaboratrices et collaborateurs qui travaillent à titre gracieux. L’engagement volontaire doit être apprécié et reconnu à sa juste valeur.

Grâce aux expériences ou qualifications et compétences spécifiques des bénévoles, une institution est stimulé. Par leur effet multiplicateur, leurs projets incitent la population à participer à des activités muséales, ils aident ainsi à préserver les traditions vivantes et à transmettre tout héritage culturel. Il est même possible d’impliquer des groupes jusque-là peu actifs ou peu concernés par les musées. Les personnes qui siègent à titre honorifique dans les conseils de fondation et comités permettent au musée de tisser des liens sur le plan politique et économique.

Les attentes que les bénévoles ont de leur activité sont individuelles et très variables. Aujourd’hui, dans les musées, de nombreux bénévoles, déjà d’un certain âge et à la retraite, sont heureux de mettre leurs compétences et leur temps à disposition. Pour un changement de générations réussi, il faut tenir compte du fait que les attentes des personnes intéressées ont tendance à changer. La tendance au sein de la société est clairement à des engagements courts et à durée définie. Et il est de plus en plus préconisé de confier une tâche spécifique. C’est un aspect dont il faut tenir compte lors de la planification et du recrutement de jeunes bénévoles encore en activité.

Toutefois, le bénévolat ne saurait être une solution de facilité pour faire accomplir gratuitement les missions fondamentales du musée, car le travail bénévole ne doit se concevoir que comme un appui, un complément.


Informations

Publication AMS "Le travail bénévole au musée. Réussir ensemble"
Site Web Benevol Suisse, organisation faîtière nationale des centres régionaux pour l’engagement bénévole
Portail d'offres d'intervention bénévole
Site Web Université Ouvrière de Genève
Site Web Centre genvois du Volontariat (CGV)