Standards

Recherche de provenance aux musées

La recherche de provenance est l’une des principales disciplines du travail muséal. Elle permet de rassembler de précieuses informations pour inventorier et documenter les oeuvres de ses collections, et pour reconstituer l’histoire d’un objet. Elle cherche à s’assurer que la provenance des objets constituant sa propre collection n’est pas problématique et à en certifier ainsi la propriété.

Provenance © AMS, Martina Lauterbach
© AMS, Martina Lauterbach

La recherche de provenance traite de la problématique des biens spoliés pendant la Seconde Guerre mondiale, des objets issus d’un contexte colonial, des objets provenant de la zone d’occupation soviétique et plus tard de la République démocratique allemande, ainsi que des translocations illégales des biens culturels archéologiques pillés.

L’objectif de la recherche de provenance est de retracer l’historique idéalement complet de l’objet et de documenter les changements de mains. Pour ce faire, il faut prendre en compte toutes les sources, les enquêtes et les recherches effectuées pour documenter ensuite les résultats de manière compréhensible. La chaîne de provenance est souvent incomplète et les lacunes à combler doivent être interprétées en s’appuyant sur les recherches déjà effectuées. La recherche de provenance est de préférence menée de manière proactive par l’institution elle-même.

À l’occasion du dépôt de la motion Pult « Biens culturels confisqués à l'époque du national-socialisme. Institution d'une commission indépendante », ICOM Suisse et l’Association des musées suisses ont adressé en janvier 2022 à l’Office fédéral de la culture une prise de position sur les revendications exprimées dans cette motion. Les deux associations entendent sensibiliser, plus fortement encore, les musées suisses à la question des « biens spoliés » et leur permettre, grâce à une aide adéquate, de s’en préoccuper activement. À cet effet, l’AMS a récemment publié deux ouvrages : « Recherches de provenance dans les musées I. Biens spoliés à l’époque du national-socialisme. Principes et introduction à la pratique » (2021) et « Recherches de provenance dans les musées II. Collections liées aux contextes coloniaux » (2022). La manière d’aborder les collections coloniales est par ailleurs un thème prioritaire commun aux deux associations, et auquel il convient de donner dans les années à venir toute l’importance nécessaire.

Par principe, les deux associations saluent la création d’une commission indépendante au niveau fédéral. Selon notre point de vue, une commission indépendante offrirait non seulement aux musées suisses, mais aussi éventuellement à d’autres collections institutionnelles – celles des villes et des cantons par exemple –, une plate-forme permettant de parvenir à des « solutions justes et équitables » avec les requérants, dans l’esprit des « Principes de Washington » et de la «Déclaration de Terezin ». Ce serait là également une reconnaissance du rôle spécifique de la Suisse entre 1933 et 1945, qui aurait un impact sur la politique non seulement intérieure, mais aussi et surtout extérieure.

Nous estimons critique le fait que la commission soit également appelée à se prononcer sur des cas en rapport avec des objets provenant de contextes coloniaux. Ces questionnements requièrent une autre expertise que l’évaluation des cas dans le domaine de l’art spolié par le régime nazi. Nous critiquons également le fait que la commission n’intervienne que dans les cas litigieux. Nous considérons donc qu’il est incontournable de proposer aux musées un service de conseil non bureaucratique préalable. Une telle offre à bas seuil serait un soutien précieux et pourrait même, dans le meilleur des cas, éviter l’escalade jusqu’à la saisine de la commission indépendante. Les deux associations pourraient concevoir de créer en ce sens des conditions-cadres appropriées, mais un cofinancement de la Confédération serait indispensable.


Informations

Publication AMS «Recherches de provenance dans les musées II. Collections liées aux contextes coloniaux»
Workshop AMS «Recherches de provenanc au musée, 15 novembre 2022»
Publication AMS «Recherches de provenance dans les musées I. Biens spoliés à l’époque du national-socialisme»
Publication AMS/ICOM Suisse «Directives pour l’acquisition et l’acceptation de biens culturels ou naturels»
Publication ICOM Suisse «Code de déontologie»
Site Web OFC «L'Art spolié»
Site Web Association suisse de recherche en provenance
Site Web «Lange & Schmutz Provenienzrecherchen»