Standards

Recherche de provenance aux musées

La recherche de provenance est l’une des principales disciplines du travail muséal. Elle permet de rassembler de précieuses informations pour inventorier et documenter les oeuvres de ses collections, et pour reconstituer l’histoire d’un objet. Elle cherche à s’assurer que la provenance des objets constituant sa propre collection n’est pas problématique et à en certifier ainsi la propriété.

Provenance © AMS, Martina Lauterbach
© AMS, Martina Lauterbach

La recherche de provenance traite de la problématique des biens spoliés pendant la Seconde Guerre mondiale, des objets issus d’un contexte colonial, des objets provenant de la zone d’occupation soviétique et plus tard de la République démocratique allemande, ainsi que des translocations illégales des biens culturels archéologiques pillés.

L’objectif de la recherche de provenance est de retracer l’historique idéalement complet de l’objet et de documenter les changements de mains. Pour ce faire, il faut prendre en compte toutes les sources, les enquêtes et les recherches effectuées pour documenter ensuite les résultats de manière compréhensible. La chaîne de provenance est souvent incomplète et les lacunes à combler doivent être interprétées en s’appuyant sur les recherches déjà effectuées. La recherche de provenance est de préférence menée de manière proactive par l’institution elle-même.


Informations

Publication AMS «Recherches de provenance dans les musées I. Biens spoliés à l’époque du national-socialisme»
Workshop AMS «Recherche de provenance au musée»
Publication AMS/ICOM Suisse «Directives pour l’acquisition et l’acceptation de biens culturels ou naturels»
Publication ICOM Suisse «Code de déontologie»
Site Web OFC «L'Art spolié»
Site Web Association suisse de recherche en provenance
Site Web «Lange & Schmutz Provenienzrecherchen»