Background Image
Previous Page  38 / 132 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 38 / 132 Next Page
Page Background

38

museums.ch

09/2014

Bei der SRG SSR steht nicht das

Trägermedium im Zentrum,

sondern der Inhalt. Können Sie

das etwas genauer erläutern?

Pour la SRG SSR, ce n’est pas le

support mais bien le contenu

qui est au centre des préoccupations.

Pouvez-vous nous en dire plus ?

SRG SSR:

A la différence d’institutions

pour lesquelles le support est intrinsè-

quement lié au contenu (cinémathèque,

phonothèque, etc.), ce qui intéresse au

premier plan l'utilisateur d'archives à la

SSR, c’est le contenu, et pas forcément

le contenant, le support. Et si l'émis-

sion, le sujet, le jingle, la photo existe en

format numérique, facilement repérable

dans une base de données, exploitable

d'un clic, gestion des droits réglée, c'est

sûr, il aura davantage de chances de

figurer dans une nouvelle production

de la SSR. Ainsi, le support a perdu en

importance au profit du contenu, et les

sommes que l'on dépensait autrefois pour

acheter des supports coûteux, au point

de les réutiliser plusieurs fois, servent

aujourd'hui à s'équiper en serveurs, en

outils de transcodage, en bande passante,

en systèmes qui en assurent sécurité

et pérennité. Tout cela afin que le téléspec-

tateur, l'auditrice, l'internaute puisse

partager, revoir et réécouter les productions

récentes ou plus anciennes.

Installationsaufnahme aus der Ausstellung «vergessen & verkannt». Fotostiftung Schweiz, 2006. /

Vue des installations pour l’exposition « oubliés &

méconnus ». Fondation suisse pour la photographie, 2006.

© Christoph Schwager